International › APA

Covid-19: les Zimbabwéens observent le confinement

Les Zimbabwéens ont pour la plus part respecté l’appel du gouvernement à rester chez eux et observé le confinement de 21 jours annoncé par le président pour contenir la propagation du coronavirus.Le quartier central des affaires de la capitale, Harare, ressemblait à une ville fantôme lundi, avec très peu de personnes errant dans les rues alors que la plupart des entreprises ont entendu l’appel du président Emmerson Mnangagwa à rester chez elles du 30 mars au 19 avril. 

Seule une poignée de vendeurs de rue a été observée ici et là, bien qu’ils aient été rapidement dispersés par la police. 

La situation était la même dans d’autres grandes villes et villages de ce pays d’Afrique australe, selon des témoins. 

Dans le cadre du confinement, le gouvernement a imposé des restrictions sur les mouvements non essentiels pour les trois prochaines semaines. 

Tous les magasins devraient rester fermés pendant le confinement, à l’exception des supermarchés, des stations-service et des points de vente de gaz liquéfié. 

Des dérogations spéciales ont également été accordées aux fournisseurs de services essentiels tels que les travailleurs de la santé, le personnel de sécurité ainsi que les personnes impliquées dans la circulation des marchandises et la fourniture de services essentiels comme l’eau et l’électricité. 

Aucun taxi de banlieue ou bus longue distance privé n’est autorisé à circuler sur les routes jusqu’à la fin de la mesure, seule la compagnie publique Zimbabwe United Passenger Company est autorisée à transporter la plupart de ceux qui travaillent dans les secteurs exemptés. 

Officiellement, le Zimbabwe a enregistré jusqu’à présent cinq cas de coronavirus.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé