International › APA

Covid-19: l’IGAD prépare une riposte contre la pandémie

Les états membres de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) ont convenu lundi d’établir une approche commune pour freiner la propagation du coronavirus dans la région.Les dirigeants du Kenya, de l’Ouganda, de l’Éthiopie, de Djibouti, du Soudan, de la Somalie et du Soudan du Sud ont tenu une téléconférence où ils ont discuté des défis auxquels la région est confrontée dans la gestion de cette pandémie.

 Les dirigeants ont chargé le secrétariat de l’IGAD de formuler d’urgence une réponse régionale au Covid-19 qui adopte une approche pangouvernementale.

 Ils ont également convenu d’intensifier le partage d’informations, notamment le suivi des personnes infectées.

 Les dirigeants régionaux ont en outre convenu de charger leurs organismes compétents de renforcer la coopération en matière de contrôle et de gestion des frontières, en vue d’assurer la sécurité le long des frontières communes et de garantir la circulation des marchandises.

 Ils ont lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle apporte son soutien aux groupes vulnérables, en particulier aux réfugiés dans les pays de l’IGAD, et pour qu’elle soutienne les efforts nationaux visant à garantir que les couloirs humanitaires restent ouverts.

 En outre, les dirigeants ont convenu de poursuivre la mobilisation conjointe des ressources financières des institutions et partenaires internationaux.

 La région a besoin de ressources pour aider à combattre le virus ainsi qu’à atténuer l’impact socio-économique de la maladie, soulignent les dirigeants de l’Autorité intergouvernementale qui ont exhorté le secteur privé à contribuer davantage à la lutte contre cette maladie infectieuse

 Pour atténuer l’impact économique de la pandémie, l’IGAD a chargé les ministres des finances de la région de procéder à une évaluation complète en vue de la création d’un fonds d’urgence.

 Ils ont chargé le secrétariat de l’IGAD de formuler des programmes d’intervention appropriés qui seront examinés par les dirigeants.

 L’évaluation constituera la base d’un engagement conjoint avec des partenaires internationaux tels que la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, le Groupe de la Banque africaine de développement et le G20 pour des plans de relance économique.

 Tout en informant ses homologues des mesures prises par le Kenya pour freiner la propagation du virus, le président Uhuru Kenyatta a fait part de la volonté du pays à aider les nations de la région qui pourraient avoir besoin de son soutien, affirmant qu’il est impératif que les pays de l’IGAD forment un front commun contre cette pandémie.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé