International › APA

Covid-19 : un plan de riposte humanitaire «efficace et adaptée» en préparation en Côte d’Ivoire

Un plan de riposte humanitaire «efficace et adaptée» contre le coronavirus (Covid-19) est en préparation en Côte d’Ivoire où la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné a rencontré jeudi les humanitaires du système des Nations-Unies pour réfléchir sur les mesures à prendre afin de juguler les conséquences sociales de cette pandémie qui a déjà touché officiellement 101 personnes dans le pays.Cette rencontre avec ces humanitaires dénommée Comité de coordination élargi (CCE), vise à prendre des mesures pour anticiper les conséquences sociales de cette pandémie en Côte d’Ivoire, a expliqué la ministre Mariatou Koné au terme des échanges.

« (…) Il faut prendre les devants et surtout s’occuper des personnes vulnérables parce que nous avons constaté qu’il est urgent d’apporter un soutien psychologique à certaines personnes», a-t-elle poursuivi. Selon Mme Koné, les populations ont peur de la maladie à coronavirus et il faut pouvoir les «stabiliser».

« Nous avons réuni ici le Comité de coordination élargi qui est composé de tous les humanitaires parce que nous sommes en train de juguler au plan national la question sanitaire,  mais les conséquences au plan social et humanitaire risquent d’être dramatiques », a-t-elle prévenu.

Avant elle, Philippe Poinsot, le Coordinateur résident du système des Nations-Unies en Côte d’Ivoire a indiqué que cette réunion a permis de réfléchir sur l’impact social et économique de cette crise sanitaire en Côte d’Ivoire.

« Nous avons ensemble convenu de proposer un certain nombre de mesures qui pourraient être complémentaires au plan de riposte sanitaire qui a été proposé par le gouvernement», a annoncé M. Poinsot. Ces mesures, a-t-il souligné, permettront d’accompagner au mieux les personnes les plus vulnérables «qui risquent d’être affectées par cette crise dans l’immédiat ou dans les mois qui viennent».

Les autorités ivoiriennes ont pris plusieurs mesures dont l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 05h du matin pour lutter contre la propagation de la maladie à coronavirus en Côte d’Ivoire.

Cette rencontre a également enregistré la participation des représentants des ministères techniques ainsi que les chefs d’agence du système des Nations unies et des organisations internationales que sont notamment Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNCEF), le Programme alimentaire mondial (PAM), l’ONG internationale Actions contre la faim (ACF), l’Organisation mondiale de ma santé (OMS), la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé