Opinions › Tribune

CPP: « Non à la violation de notre droit de manifester! »

Par Kah Walla, présidente nationale du Cameroon People’s Party (CPP)

Ce vendredi 04 Décembre 2015, des cadres du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ont été victimes d’une agression de la part de personnes appartenant à des corps des forces de sécurité de notre pays, alors qu’ils appelaient pacifiquement à une réforme du système électoral dans notre pays.

Cet énième acte de répression est une démonstration de plus de la nature véritable du régime de M. Biya. Un régime qui, sous les apparences du multipartisme et de la liberté d’expression, s’attaque violemment à tous ceux et celles qui remettent en cause fondamentalement les piliers de son pouvoir.

Ces violences physiques et ces privations des droits des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun s’ajoute à la longue liste de violations des droits et libertés des activistes, leaders d’opinions et militants des autres formations politiques et organisations de la société civile.

Le CPP est malheureusement passé par ce chemin le 23 février 2011 avec l’arrestation et la détention de ses militants à Douala, le 20 Mai 2011 avec le kidnapping de sa Présidente Nationale à Yaoundé et la détention de ses militants à Douala, en mars 2012 avec l’arrestation et la détention de ses militants.

Ces violences contre des personnes qui manifestent pacifiquement pour appeler à des réformes fondamentales pour l’avenir de notre pays sont inacceptables !

Le CPP se joint à l’ensemble des citoyens et patriotes camerounais pour condamner avec la dernière énergie ce type de pratiques et appelle à la cessation de toutes formes de violations des droits et libertés des citoyens au Cameroun.

Le CPP tient à exprimer toute sa solidarité avec les militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun en particulier et aux autres citoyens victimes de ces abus et violences.

Le CPP réaffirme sa disponibilité à agir de concert avec l’ensemble des citoyens et organisations nationales, politiques et citoyennes, qui entendent obtenir l’effectivité de l’Etat de Droit et de la Démocratie au Cameroun.

Le vent du changement ne peut et ne sera pas arrêté par tous ceux et celles qui ont fait du Cameroun, notre beau et cher pays, un symbole patent d’échec, de désespoir et de déception.
Vive les libertés ! Vive le Cameroun Démocratique !

Le Peuple d’Abord !

Kah Walla, présidente nationale du CPP.
Droits réservés)/n

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé