International › APA

Créateur d’œuvres artistiques, il fait un sit-in pour réclamer le paiement de ses droits à la radio-télé publique

Le créateur d’œuvres artistiques Isidore Modjo fait un sit-in depuis jeudi devant le ministère de la Communication à Yaoundé, pour revendiquer le paiement des droits de diffusion de ses musiques par la radiotélévision à capitaux publics (CRTV), a constaté APA sur place.En costume gris, assis sur une natte, un ordinateur portable connecté posé sur un tabouret, l’homme, la soixantaine, il arbore une pancarte où il est écrit : «Je suis Isidore Modjo. 20 ans sans salaire».

Cette présence insolite, face à l’Hôtel de ville, surveillée à petite distance par la police, attire plusieurs curieux dont certains lui laissent quelques pièces de monnaie, ou simplement viennent compatir à son sort.

A ceux qui l’interrogent, le protestataire récite invariablement ses misères : la radiotélévision nationale exploite ses œuvres depuis deux décennies, sans devoir lui verser le moindre radis.

A l’appui de sa revendication, Isidore Modjo brandit une lettre adressée le 29 mars dernier au ministre de la Communication par les services du Premier ministre, lui demandant de verser une rémunération de 50 millions FCFA «dans les meilleurs délais, en contrepartie de la cession définitive et exclusive de l’ensemble des droits attachés à ses œuvres en exploitation par la CRTV».

«Cette fois j’irai jusqu’au bout, quelles que soient les intimidations dont je suis l’objet», a-t-il déclaré à APA.

Isidore Modjo procède, depuis des années, à des sit-in pour le paiement de ses droits, le dernier en date remontant à janvier 2017 devant les services de la CRTV-radio à Yaoundé.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé