› Société

Crise anglophone: affrontements à Bambili

©Droits réservés.

Les combats se poursuivent pour la deuxième journée consécutive dans cette localité située dans l’arrondissement de Tubah (région du Nord-ouest), entre les forces de sécurité et des séparatistes présumés.

Des séparatistes présumés armés ont attaqué la brigade de gendarmerie de Bambili ce mardi matin, ce qui aurait provoqué des échanges de tirs. Les combats ont forcé de nombreux habitants à rester cloîtrés chez eux, tandis que certaines entreprises ont fermé leurs portes, craignant pour leur sécurité.

Les affrontements de ce mardi succèdent à ceux d’hier lundi, lorsque les hommes armés ont attaqué les forces de sécurité en faction autour du palais du Fon. Les habitants de Bambili étaient tous confinés dans leurs domiciles, observant ainsi les traditionnelles « villes mortes » du lundi.

Il est encore difficile d’identifier les victimes, mais Bambili est sous tension depuis la fin de la semaine dernière, après le meurtre d’un conférencier de l’université de Bamenda, Paul Mbufong, dans la ville voisine de Bambui.

Depuis, l’université de Bamenda a publié une déclaration accusant des assaillants non identifiés d’avoir tué son père.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut