Politique › Sécurité

Crise anglophone : affrontements entre sécessionnistes et gendarmes à Toko (Sud-Ouest)

©Droits réservés

Les échanges de coup de feu ont fait  des morts du côté des assaillants qui tentaient de prendre le contrôle du poste de gendarmerie.

De violents affrontements ont eu lieu lundi, 12 février, dans l’arrondissement de Toko (région du Sud-Ouest) entre gendarmes et combattants séparatistes.

Les assaillants, une foule d’environ 200 personnes, ont attaqué le poste de gendarmerie et incendié la maison du maire. Une altercation s’en est suivie. Celle-ci n’a fait aucune victime du côté des forces de sécurité. En revanche, de  « nombreux morts » sont enregistrés du côté des combattants séparatistes, indiquent certaines sources.

L’attaque du poste de gendarmerie survenue lundi n’est pas un évènement isolé. Cet arrondissement du département du Ndian connait de tels assauts depuis le 05 février dernier. Depuis, Toko subirait, chaque jour, une attaque de sécessionnistes. Un contingent de gendarmes avait été dépêché de Buea pour renforcer les effectifs sur place tandis que les populations avaient abandonné leurs domiciles.

 

À LA UNE
Retour en haut