Santé › Actualité

Crise anglophone : au moins cinq morts dans l’attaque du convoi d’un préfet

Une patrouille militaire dans les régions anglophones. (c) Droits réservés

Une embuscade des séparatistes armés présumés a fait des victimes militaires et civiles ce 6 janvier 2021 dans la région du Nord-ouest.

Une attaque d’hommes armés, soupçonnés d’être des séparatistes armés, a été enregistré ce jour dans le département de la Momo, région du Nord-ouest du Cameroun. La cible : le convoi du préfet du département de la Momo.

Ce dernier, avec son état-major et sous forte escorte, était de retour de la cérémonie d’installation du nouveau sous-préfet de Njikwa.

Selon des sources sur place, quatre soldats de l’escorte du convoi du préfet ont été tués au cours de cette attaque. Les mêmes sources témoignent que leur véhicule a roulé sur un Engin explosif improvisé (EEI), sorte de mines antipersonnel utilisées par les bandes armées actives dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

Une victime civile est aussi enregistrée. Il s’agit de Becky Jeme, déléguée départementale de la communication pour la Momo.

Les convois des autorités sont très souvent la cible des séparatistes. Ainsi les gouverneurs des deux régions sus-cités ont déjà été attaqués par les milices armées alors qu’ils étaient sur le terrain.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé