Politique › Sécurité

Crise anglophone : le Bir déployé en renfort à Dadji (Sud-Ouest)

©Droits réservés

Le bataillon d’intervention rapide aurait lancĂ© une opĂ©ration « Chacal » dans le dĂ©partement de la MĂ©mĂ©, pour venir Ă  bout des militants sĂ©cessionnistes.

Deux bus pleins de soldats du Bataillon d’intervention rapide auraient Ă©tĂ© signalĂ©s le 14 dĂ©cembre 2017 aux encablures de la ville de MamfĂ©. Selon le quotidien Le jour, cette descente avait pour but de dĂ©busquer des militants de la cause sĂ©cessionniste, auteurs des exactions contre les forces de dĂ©fense.

Lorsque les militaires sont arrivĂ©s, la rĂ©gion ciblĂ©e aurait Ă©tĂ© privĂ©e d’Ă©lectricitĂ©, puis de liaisons tĂ©lĂ©phonique. Les soldats auraient patrouillĂ© dans la zone, avant de s’attaquer Ă  Dadji, un village environnant, bastion des combattants de la Ambazonia defence force (Adf), la branche armĂ©e du mouvement sĂ©cessionniste. Une âpre bataille Ă  l’arme lourde se serait produite dans cette localitĂ©, entre le Bir et les membres de l’Adf.


Plusieurs sécessionnistes seraient morts dans ces affrontements. 26 fusils de chasse auraient été retrouvés, des munitions, ainsi qu’un matériel rudimentaire composé de poudre à canon, des radios émetteurs-récepteurs, de tenues de camouflage, de téléphones portables et des t-shirt aux couleurs bleu-blanc ambazonienne.

Les militaires camerounais n’ont enregistrĂ© aucun blessĂ©. Après le combat, les opĂ©rations de ratissage se sont poursuivies jusqu’Ă  très tard dans la nuit. Les soldats, victorieux, envisageraient hisser le drapeau camerounais une fois les opĂ©rations achevĂ©es.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut