Politique › Judiciaire

Crise anglophone : la convocation des évêques au tribunal reportée

©Droits réservés

Aucune date n’a été donnée pour une autre audience.

L’audience des évêques de l’archidiocèse de Bamenda prévue le vendredi 21 avril au Tribunal de grande instance de la Mezam (Bamenda) a été reportée. Si aucune date n’a été avancée pour la tenue d’une autre audience, on sait que la raison de ce report liée à la cérémonie de levée de corps d’un magistrat qui a lieu ce même 21 avril.

Pourtant, Mgrs Cornelius Fontem Esua, Michael Bibi et George Nku avaient affiché leur bonne foi en confirmant qu’ils répondraient à la citation directe qui leur avait été servie. En effet, deux parents d’élèves ont déposé plainte contre les prélats pour avoir refusé de loger, nourrir et d’enseigner leurs enfants. Agissant pour le compte du consortium des parents d’élèves, les plaignants ont également mal pris le fait que les évêques n’aient pas réussi à convaincre les parents à ramener leur progéniture vers les bancs, après la levée des différents mots d’ordre de grève, ce qui laissait croire à un parti pris de l’Eglise catholique.

Pour ces raisons, les  représentants du consortium des parents d’élèves- lequel est peu ou pas connu- ,exigent la somme de 150 milliards à titre de dommages et intérêts. Mgr Kléda, le président de la conférence épiscopale nationale a fit une sortie pour crier à l’acharnement, les conséquences de la crise qui paralyse les zones anglophones depuis novembre n’étant pas de leur fait.

Des chrétiens attendaient ce vendredi de pied ferme pour apporter leur soutien à leurs prélats ainsi traînés en justice.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé