Politique › Institutionnel

Crise anglophone : la délégation Ghogomu reçue par la SG adjointe de l’Onu

L’audience accordée par Mme Amina Mohammed à la délégation menée par le Pr Paul Ghogomu s’est déroulée mardi dernier à New York.

La secrétaire générale adjointe de l’Onu, Amina Mohammed a reçu ce mardi 8 août, une délégation d’officiels camerounais dirigée par le chef de cabinet du Premier ministre, le Pr Paul Ghogomu. Cette visite rentre dans le cadre d’une série de missions diplomatiques dépêchées en urgence de Yaoundé, pour « donner des clarifications » à la diaspora et à la communauté internationale, sur ce qui se passe actuellement dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest.

Avec la nigériane Amina Mohammed, les échanges ont porté sur la question anglophone et le Pr Paul Ghogomu a tenté de rassurer les institutions onusiennes, que des solutions sont en train d’être trouvées pour mettre fin à la crise. Face à cela, Amina Mohammed a tout d’abord salué les efforts entrepris par le gouvernement camerounais pour assainir le climat de tension, avant de souligner qu’il faut que des mesures qui feront revenir la confiance soient prises, notamment en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme et l’égalité de tous devant la loi.

La secrétaire générale adjointe a également réitéré toute la volonté de l’Onu à contribuer à un dialogue inclusif entre les différentes parties prenantes du conflit, ceci à travers le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall, ainsi que de l’équipe des Nations Unies en service au Cameroun.

La mission Paul Ghogomu, qui est en séjour aux États Unis depuis le 3 août dernier, est composée de trois membres parmi lesquels  l’ancien ministre Elvis Ngolle Ngolle et le conseiller technique du Premier ministre, Fabien Nkot. En rappel, cette mission intervient alors que des activistes se réclamant du Scnc, une organisation prônant la sécession du Cameroun anglophone, se sont rendus à l’Onu dans le but « d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les abus des droits de l’Homme en cours dans la partie anglophone du Cameroun ».

Kingsley Ashu et Calèche Bongo, avaient ainsi pu rencontrer le conseiller spécial de l’Onu en charge de la prévention des génocides, Adama Dieng, avant de donner un point de presse.

La mission du Pr Ghogomu qui  a également rencontré des membres de la diaspora camerounaise s’achève ce mercredi 9 août.

 

 

 


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé