› Politique

Crise anglophone : un député SDF charge Atanga Nji sur le plan humanitaire d’urgence

Honorable Fobi Nchinda, député SDF de la région du Nord-Ouest. ©Droits réservés

Pour l’Honorable Simon Fobi Nchinda, cette initiative ne marchera pas.

Paul Atanga Nji, le ministre camerounais de l’Administration territoriale, était devant les députés vendredi dernier dans le cadre des traditionnelles questions orales. Il a été pris à parti par Simon Fobi Nchinda, député SDF de Bali (Nord-Ouest).

Le parlementaire a confronté le membre du gouvernement à une information ayant alimenté la presse la semaine dernière : le plan d’assistance humanitaire d’urgence pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En effet, le gouvernement a décidé de mobiliser 12 milliards de francs CFA pour porter secours aux populations victimes des violences qui secouent les régions anglophones du pays, qu’elles soient déplacées internes ou réfugiées au Nigeria.

« Ce plan ne marchera pas !», a tranché Simon  Fobi Nchinda. « Ce plan est inacceptable parce que lorsque vous lisez ce plan, il ne résout aucun des problèmes soulevés. Pour chaque problème politique, il devrait avoir une réponse politique, pas de réponse militaire ou de solution financière. Ce plan humanitaire vise à récolter 12 milliards de francs CFA. Je me demande comment vous voulez venir en aide aux populations lorsque vous les traitez de la sorte. Quand il y a guerre, je crois que la première des choses, c’est de mettre fin à la guerre », a analysé le député SDF.

Ce dernier est allé plus loin en estimant que le gouvernement essaie d’acheter les populations des parties anglophones du Cameroun. « Les anglophones ne sont pas à vendre. Monsieur, nous ne sommes pas à vendre », s’est insurgé le parlementaire.

Le candidat à l’investiture du SDF à la présidentielle 2018 n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer, une énième fois, l’absence du dialogue, qui devrait être initié par le gouvernement, afin de mettre fin à la crise qui fragilise les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis novembre 2016.

« Quand nous parlons du dialogue, s’il vous plaît, le sujet est éminemment politique. Tous les Camerounais doivent être traités de manière équitable. Les anglophones ne demandent pas autre chose. Quand débutera ce dialogue ? Qui seront invités à ce dialogue ? La société civile, l’autorité et même ceux qui sont en train de lutter, ce sont des Camerounais. Le temps du dialogue est en train de passer. Et si vous n’avez pas la réponse, il serait peut-être mieux de consulter votre patron avant de venir répondre », a soutenu Fobi Nchinda.

Et le député n’aura pas eu de réponse à ces nombreuses préoccupations, Cavaye Yeguié Djibril, le président de l’Assemblée nationale, ayant estimé que le ministre de l’Administration  territoriale n’avait pas à s’y attarder. Paul Atanga Nji a donc simplement réagi à une autre question sur le code électoral.

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé