Société › Société

Crise anglophone: des hommes armés mutilent des agriculteurs à Tiko

Plantations. Les agriculteurs en danger (c). Droits réservés

Au moins six employés de la Société des plantations de Mbanga ont été mutilés mardi au cours d’une attaque perpétrée par des hommes armés non identifiés.

L’attaque s’est déroulée dans les plantations de la SPM, à Tiko dans le Sud-Ouest, où les employés accomplissaient leurs tâches. Les assaillants leur ont coupé les doigts des mains avant de les disperser.

Les victimes ont été accueillies dans des structures médicales de la ville de Tiko où elles reçoivent actuellement des soins.

Ce n’est pas la première fois que de tels abus sont posés à l’endroit des employés de plantations dans la région de Tiko depuis le début de la crise anglophone. En janvier dernier, une douzaine d’employés de la Cameroon Development Corporation (CDC) avaient été mutilés à la suite d’une attaque de présumés sécessionnistes. Les infortunés avaient eu les doigts coupés et des entailles à divers endroits du corps.

Lire aussiCrise anglophone : des employés de la CDC mutilés dans une attaque armée

Dans le Sud-Ouest du Cameroun, les groupes armés recourent à la mutilation pour punir les civils qui poursuivent leur travail malgré les injonctions de cesser toutes activités professionnelles. Toute chose qui mis à mal de nombreuses sociétés à l’instar de la CDC et conduit à l’abandon de nombreuses plantations villageoises.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé