› Société

Crise anglophone : des leaders ambazoniens entament une grève de la faim

Ayuk Tabe et ses avocats (c) Droits réservés

Ils entendent protester contre les disparitions de certains de leurs compagnons après les émeutes à la prison centrale de Kondengui.

 10 dirigeants de « l’Ambazonie », le mouvement indépendantiste des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest entament dès ce 31 juillet une grève de la faim illimitée.

Dans une communication, le leader de ce mouvement, Ayuk Tabe Sissiku, explique que le but de cette grève de la faim est de protester contre la disparition de leurs compagnons incarcérés dans des prisons du pays.

Ces disparitions seraient intervenues aux lendemains des émeutes qui ont secoué la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé, et la prison de Buea (Sud-ouest) il y a peu plus d’une semaine. A l’origine des émeutes, une protestation contre les conditions de détention et le procédures judiciaires qui tardent à être engagées.

Selon les leaders séparatistes, se seraient ainsi plus de 160 ambazoniens qui manquent à l’appel.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé