› Société

Crise anglophone : des sécessionnistes lancent une opération « Lockdown »

Des maisons incendiées dans les régions anglophones.

Il s’agit pour les milices séparatistes de boucler complètement les deux régions anglophones pendant 10 jours.

Des messages circulent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis plusieurs semaines. Les mouvements séparatistes prévoient de boucler complètement ces deux régions du 5 au 15 février. C’est l’opération « Lockdown », ou « verrouillage » en français.

Il s’agirait pour les groupes armés actifs dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest de bloquer toute circulation de personnes entre ces deux régions et le reste du pays.

Une opération de ce type avait déjà été déclenchée en 2018. Ce qui avait provoqué un mouvement de panique au sein de la population. Beaucoup cherchant à sortir de ces régions avant le début du « verrouillage ». Les autorités sont montées au créneau pour appeler les populations au calme, les empêchant parfois de quitter la zone.

En tout état de cause, l’opération « Lockdown » divise au sein des populations. Certains porte-voix de la cause anglophone, à l’instar de l’avocat Agbor Balla, se sont prononcés contre cette mesure.

Pour eux, ce « verrouillage » est contre-productif. Il empêche par exemple les avocats des manifestants arrêtés dans le cadre de la crise anglophone à joindre les autres villes du pays pour plaider la cause de leurs clients.

Il est à rappeler que le Nord-Ouest et le Sud-Ouest vivent déjà au rythme des « villes mortes » tous les lundis.

 

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé