› Politique

Deux leaders de l’Ambazonie libérés au Nigeria

(C) Droits réservés

Ils faisaient partie des 12 dirigeants arrêtés dans un hôtel à Abuja le 5 janvier dernier par les forces de sécurité nigérianes.

John Ojong Okongho et Nsoh Nabowah Bihn, deux leaders de l’Ambazonie incarcérés au Nigeria, ont été libérés ce lundi 27 février, en raison de leur état de santé. Cette annonce a été publiée par la presse nigériane qui s’est entretenue avec leur avocat Me Abdul Oroh.

Les deux prévenus avaient été arrêtés au même moment que Sisiku Ayuk Tabe et les autres leaders de la revendication sécessionniste. « Les deux qui ont été libérés font partie des 12 dirigeants du groupe que le gouvernement nigérian a arrêté le mois dernier », a affirmé Me Oroh.

« Ils ont été libérés sous caution parce qu’ils ont des problèmes médicaux. Selon la police, des enquêtes ont été menées et remises au bureau de l’Inspecteur général », ajoute-t-il.

John Ojong Okongho et Nsoh Nabowah Bihn étaient dans un groupe de cinq ambazoniens qui n’avaient pas été extradés au Cameroun, en raison de leur nationalité nigériane. Ils ont été détenus dans un lieu secret, avant d’être transféré au poste de police d’Asokoro à Abuja.

Me Abdul Oroh indique que ses clients ont été détenus pendant plus de 48h d+++ans ce poste de police d’Asokoro, ce qui est contraire aux exigences de la loi nigériane. « Les trois autres seront bientôt libérés car je pense qu’ils ont aussi des problèmes de santé« , a confié l’avocat.

En rappel les leaders du mouvement séparatiste camerounais, avec à leur tête Sisiku Ayuk Tabe, ont été arrêtés le 5 janvier 2018 à Abuja, alors qu’ils se réunissaient dans un hôtel. Officiellement, l’ordre du jour portait sur la question de l’afflux de réfugiés camerounais au Nigeria, à la suite de violents affrontements dans les régions anglophones du Cameroun.

Avant cet épisode, 39 autres combattants séparatistes avaient été arrêtés plus tôt dans la ville de Taraba au Nigeria, avant d’être remis aux autorités camerounaises un mois plus tard.

 

 

 

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé