Politique › Sécurité

Crise anglophone : un gendarme tué à Kumba

(c) Droits réservés

Il est décédé à la suite d’une attaque survenue cette nuit dans la ville de Kumba.

Un gendarme a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi à Kumba, dans la région du Sud-Ouest. Les faits se sont produits au poste de contrôle conjoint police-gendarmerie de Kake. Selon des sources concordantes, le défunt s’est éloigné de ses collègues pour recharger son téléphone. C’est à ce moment qu’il s’est fait surprendre par un assaillant qui l’a immédiatement poignardé dans le dos, avant de prendre la fuite. Lorsque ses collègues sont arrivés, il était déjà trop tard.

Le décès de ce gendarme vient ainsi allonger la liste des éléments des forces de défense et de sécurité tués dans le cadre de la crise anglophone. Une crise qui a connu un regain de tension depuis le discours du président Paul Biya du 10 février dernier, au cours duquel il a affirmé que la situation revenait « progressivement à la normale ».

Depuis le 11 février, en effet, la tension se fait de plus en plus ressentir dans ces zones. Pour la première fois depuis le début de la crise en octobre 2016, un membre de l’administration camerounaise, le sous-préfet de Batibo a été kidnappé. Les forces de défense continuent de le rechercher activement. Aucune rançon n’a été exigée.

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut