› Société

Crise anglophone : un enseignant tué lors d’une attaque à Kumba

Le surveillant général du lycée bilingue de Kosala a trouvé la mort ce mercredi sur son lieu de travail.

Le lycée bilingue de Kosala (Kumba), situé dans le département de la Meme (région du Sud-Ouest), a été attaqué par des individus armés non identifiés. D’après des informations obtenues par Journalducameroun.com, ce mercredi, vers 7h30, trois hommes à bord de motos ont fait irruption sur la cours de l’établissement et ouvert le feu. Cette attaque a créé la panique et forcé les élèves à prendre la fuite.

Intrigué par les bruits provenant de l’extérieur, Ashu Thomas Nkongho, surveillant général dudit établissement, est sorti de son bureau pour s’enquérir de la situation.  C’est ainsi qu’il a été tué par balle. Il a rendu l’âme à l’hôpital du district de Kumba.

Les militaires ne seraient arrivés sur les lieux qu’après le départ des hommes armés alors que les parents se précipitaient pour aller chercher leurs enfants. Les événements se sont produits au moment où Mwelle Kunz Mbai, la responsable de cet établissement, se trouvait à Yaoundé pour assister à la session de plein droit du Sénat, en sa qualité de sénatrice suppléante. Son bureau avait été incendié il y a plusieurs mois par des inconnus.

Plusieurs élèves ont été blessés lors de cette attaque attribuée à des partisans de la sécession du Cameroun.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
Advertisement
error: Contenu protégé