Politique › Sécurité

Crise anglophone : un gendarme tué pendant sa captivité dans le Sud-Ouest

©Droits réservés

La victime et sa compagne avaient été kidnappées le 08 mai au village Golo, dans la commune d’Ekondo-Titi. Leurs dépouilles ont été retrouvées deux jours plus tard dans une autre localité.

Le défunt s’appelait Takang Elvis Ayuke. Il avait rejoint le corps de la Gendarmerie nationale en 2013 et était en service au peloton 812 à Ekondo-Titi (département du Ndian). Sa dépouille a été retrouvée en cours de putréfaction dans la localité de Lipenja, deux jours après son kidnapping à Golo.

Tout commence le 08 mai. Le gendarme Takang Elvis Ayuke se rend à Kumba pour toucher son argent. Il est accompagné de sa petite amie (une jeune femme originaire de la région de l’Est, apprend-on). En cours de route, ils sont attaqués par des individus armés qui les conduisent vers une destination inconnue.

Des battues sont organisées pour retrouver ces deux personnes dans un contexte marqué par la violence à Ekondo-Titi. Les corps sont retrouvés le 10 mai. Celui de la jeune fille avait déjà été enterré tandis que celui-du soldat gisait en pleine brousse.

Une équipe composée de certains éléments du Bataillon des fusiliers marins (Bafumar) et des gendarmes est dépêchée pour aller déposer les corps à la morgue. En cours de route, non loin du village Konye, ils subissent aussi une attaque. Deux blessés sont enregistrés parmi les forces de défense et de sécurité.

 

 

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé