› Société

Crise anglophone : incendie au Tribunal de première instance de Muyuka

©Droits réservés

Le bâtiment a été touché par les flammes mercredi.

Le tribunal de première instance de Muyuka (région du Sud-Ouest) a été attaqué par les flammes le mercredi 13 juin 2018. Les dégâts causés par cet incendie n’ont pas encore été évalués, de même que l’origine du feu reste inconnue. Malgré le fait que l’acte n’a pas été revendiqué, un doigt accusateur est pointé sur les militants sécessionnistes, qui se sont régulièrement illustrés par des actes de pyromanie.

Outre le tribunal de première instance de Muyuka, un bus de transport en commun et des motos stationnés non loin de ce bâtiment public ont été incendiés. Là-encore, la cause du sinistre est méconnue.

La localité de Muyuka est très souvent citée comme théâtre de violences liées à la crise anglophone qui secoue les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis 2016. Le 28 mai, par exemple, alors que les élèves s’apprêtaient à affronter les épreuves du GCE, le centre d’examen de la ville a été attaqué par des individus armés et non identifiés, vraisemblablement des séparatistes. Le centre d’examen a été transféré à Buea, par mesure de sécurité.

 

À LA UNE
Retour en haut