Santé › Actualité

Crise anglophone : l’armée annonce la mort de deux séparatistes présumés

Les deux jeunes hommes ont été tués dans une opération de représailles de l’armée une embuscade tendue à un militaire qui rentrait à sa base.

Après la polémique suscitée par la mort de deux jeunes hommes, le 1er janvier 2021, dans le département de la Menchum (région du Nord), le ministère de la Défense (Mindef) du Cameroun donne sa version des faits.

D’après un communiqué du porte-parole du Mindef signé le 6 janvier, une opération de « de localisation d’un petit groupe de terroristes dans une maison » non loin de l’endroit où une embuscade contre un soldat avait eu lieu a été menée par l’armée a été conduite dans la nuit du 1er janvier 2021 à Zongokuo dans la Menchum.

Les opérations pour appréhender les occupants a conduit à la mort de deux jeunes de 28 et 23 ans : Kum Bah Gilbert alias « Lion » et Ngong Godlove. Le communiqué de l’armée les accuse d’avoir mené plusieurs opérations clandestines.

Cette opération, fait suite à l’embuscade tendue par des présumés séparatistes à un soldat du 51ime Bataillon d’infanterie motorisée, le 31 décembre 2020 à Wuindu, dans la Menchum. Le soldat a reçu plusieurs balles et est en soins à l’hôpital militaire de Yaoundé.

Mais pour les populations sur place, l’armée a exécuté sommairement les deux hommes


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé