› Société

Crise anglophone : le meurtre d’un bébé de quatre mois crée l’émoi

Une patrouille militaire dans les régions anglophones. (c) Droits réservés

Des témoins accusent l’armée d’avoir tué un nouveau-né au cours d’une opération militaire dans le Sud-ouest du Cameroun.

L’image est à peine soutenable. Une vidéo de moins d’une minute, devenue virale, et qui montre un nouveau-né sans vie et les pleurs déchirants d’une femme qui pleure et accuse.

D’après plusieurs sources, le drame est survenu le 20 mai à Muyuka, dans la région du Sud-ouest du Cameroun. Des témoins rapportent une opération militaire dans la ville.

Des propos de la mère de l’enfant tué, rapportés par des sources, accusent des militaires d’être à l’origine du drame.

« Tiré sur un bébé de quatre mois a-t-il un sens ? », s’est interrogé Akere Muna, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018.

Les autorités n’ont pas encore réagi à ces accusations. L’armée est régulièrement mise à l’index dans des bavures dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, dans le cadre de conflit armé né de la crise anglophone.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé