› Société

Crise anglophone : le Nigeria offre des terres et des financements aux réfugiés du Cameroun

Déplacés crise anglophone ©Droits réservés.

Le gouvernement de l’Etat de Cross River au Nigeria a déclaré avoir fait don de 100 hectares de terres et de plus d’un milliard Fcfa aux Camerounais qui s’y sont réfugiés.

L’information est révélée par Williams Eteng, président de l’Assemblée, lors de la réunion sur les relations avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), les ministères des États et les agences internationales.

Williams Eteng a déclaré que les terres concédées aux réfugiés camerounais, déplacés par la crise anglophone, permettront à ces derniers de cultiver et de travailler à leur compte.

« Le gouvernement de l’Etat a depuis lors étendu une somme supplémentaire de 800 millions de Niara (1,4 milliards Fcfa) et 100 hectares de nos terres pour permettre aux réfugiés de faire de l’agriculture », a déclaré ce haut responsable nigérian.

Pour sa part, le président de la Commission de la Chambre des représentants sur la gestion des catastrophes et des crises humanitaires, Hilary Bisong, a appelé le gouvernement fédéral à les aider dans cette tâche de prise en charge des réfugiés.

« Nous avons besoin du soutien et de la présence du gouvernement fédéral en ce qui concerne l’énorme présence des réfugiés camerounais dans nos sept Conseils. Nous félicitons le HCR pour son rôle humanitaire », a-t-il déclaré.

En 2018, le nombre de réfugiés camerounais au Nigeria s’élevait à plus de 30 000. Un chiffre qui se serait accru depuis 2019 et les violences suscitées par l’approche des élections locales.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé