Politique › Partis politiques

Crise anglophone : le SDF accuse le régime d’entretenir des milices dans le No/So

Joshua Osih, SDF (c) Droits réservés

Le Social Democratic Front a accusé dimanche des pontes du régime de soutenir des groupes armés en activité dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le contexte sécuritaire se dégrade continuellement dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Des groupes sécessionnistes et des bandits de grand chemin y font régner leur loi. A ces groupes, précisent le Social Democratic Front (SDF) dans un communiqué publié le 28 avril, s’ajoutent des milices « installées par des pontes du régime ».

Le communiqué ne mentionne aucun nom. Toutefois, l’information soutenue par le parti remet à l’ordre du jour des rumeurs ayant souvent alimenté la scène publique camerounaise. Notamment lors de l’extradition des leaders de l’«ambazonie » en janvier 2018. L’exploitation de ces derniers aurait permis d’établir des connexions avec certains caciques du régime.

Le SDF va plus loin et accuse le gouvernement de n’avoir aucun contrôle sur les événements en cours. «Contrairement à la propagande gouvernementale, les deux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont pratiquement hors du contrôle gouvernemental», révèle le parti.

Des combats récurrents ont lieu dans les deux régions anglophones du Cameroun depuis le 1er octobre 2017, date à laquelle les séparatistes ont symboliquement déclaré l’indépendance du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. La montée de la violence sur place a également donné lieu à la multiplication des factions armées sur le terrain des opérations. Le gouvernement a répondu à cela en déployant un plus grand nombre de militaires dans cette partie du pays. Seulement, leur présence n’a pas suffi à dissuader les combattants séparatistes.

D’abord cantonnés aux attaques contre les symboles de l’Etat, les combattants ont commencé à enlever, puis à tuer des soldats et des personnes soupçonnées de soutenir les autorités.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé