› Société

Crise anglophone : le sous-préfet de Ndu menace les fonctionnaires

(c) Droits réservés

Ces derniers ont jusqu’au 6 mai pour regagner leur poste, sous peine de sanctions.

Dans l’arrondissement de Ndu, département du Donga Mantung (région du Nord-ouest du Cameroun), les abandons de poste se font en masse. C’est du moins ce que révèle la mise en demeure du sous-préfet de l’arrondissement Ndu.

Shauibu Ibrahim le « chef de terre », dans un communiqué daté du 25 avril, reconnaît la situation difficile dans son unité de commandements ; avec rapts, meurtres, vols, décapitations, démembrements et autres exactions perpétrées par les sécessionnistes qui ont semé la terreur au sein de la population.

« Le pain quotidien était devenu un cauchemar total même pour les riches, ceci à cause du terrorisme des ambazoniens », explique le sous-préfet. Conséquence, plusieurs fonctionnaires ont abandonné leur poste dans cette unité administrative durant les 7 derniers mois.

Cependant, informe le sous-préfet, des renforts en personnel militaire et de sécurité, tout comme d’autres mesures prises par le gouvernement ont fait reculer la violence d’au moins « 99% » assure-t-il.

Pour cela, l’autorité administrative ordonne à ceux des fonctionnaires qui ont fui leur poste à le regagner au plus tard le 6 mai 2019 à 7h 30, faute de quoi ils seront « immédiatement » sanctionnés.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé