Politique › Sécurité

Crise anglophone: un militaire retrouvé décapité à Batibo

L’infortuné a été retrouvée ce jeudi, après deux jours de fouilles.

Le corps sans tête d’un premier classe du Bataillon des fusiliers commandos de l’armée de l’air a été retrouvé jeudi, aux environs de onze heures, à Batibo (département de la Momo, région du Nord-Ouest). Le regretté était porté disparu depuis jours. Au moment de sa disparition, il était de faction dans un établissement de la ville.

Il n’est pas possible pour l’heure de donner les circonstances de sa disparition et son décès. Les sources contactées par journalducameroun.com indiquent qu’il n’y avait eu aucune attaque de sécessionnistes présumés avant que l’on ne constate son absence.

Cette macabre découverte est faite au moment où le gouvernement du Nord-Ouest vient d’interdire, pour une période indeterminée, la circulation des mototaxis dans la région. Seules les motos utilisées par les forces de l’ordre, de sécurité ou défense peuvent circuler librement. Les personnels doivent acquérir une autorisation.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut