Politique › Institutionnel

Crise anglophone : la mise en œuvre du Plan d’assistance humanitaire d’urgence a démarré

Matériel à destination des déplacés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest stocké dans un entrepôt de Douala. (c) Droits réservés

Le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, a annoncé vendredi 13 juillet 2018 à Douala, la disponibilité du matériel et le début effectif de l’opération de distribution.   

La mise en œuvre du Plan d’assistance humanitaire d’urgence en direction des populations des régions du Nord-ouest et Sud-ouest a démarré ce vendredi 13 juillet 2018. Le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, en a fait l’annonce officielle tôt dans la journée de vendredi à Douala.

Le Minat a précisé que le matériel et autres aliments à dispatcher sont disposés dans trois centres à travers le pays. Le plus grand centre est basé dans un entrepôt du Génie militaire à Douala. Deux autres centres sont établis dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

« Lorsque les stocks des centres du Nord-ouest et Sud-ouest s’épuisent, le principal centre sécurisé à Douala pourra les ravitailler », a expliqué Paul Atanga Nji. Il fait savoir que le plan d’urgence s’appuie sur quatre axes prioritaires à savoir, l’alimentaire, le sanitaire, l’agriculture et la reconstruction.

Dans le grand centre de stockage du Génie militaire visité par le ministre et des partenaires d’affaires vendredi, les uns et les autres ont pu constater la disponibilité du matériel rangé dans un grand entrepôt. Dans l’espace consacré à «l’aide alimentaire », 2000 sacs de riz de 25 kg sont soigneusement rangés, ainsi que 500 cartons de sardine à huile, 500 cartons de sardine à tomate et 500 cartons de sucre.

Il y a aussi dans l’entrepôt un kit hygiénique (2000 cartons de savon, 2000 seaux, 2000 serviettes de toilettes, entre autres) ; Du matériel de première nécessité (1000 matelas et 2000 couvertures) ; Du matériel pour l’agriculture et du matériel pour la reconstruction.

Tel que défini depuis l’initiation de ce plan d’assistance humanitaire d’urgence, cette aide est destinée aux déplacés dans la nature, aux déplacés dans les familles d’accueil et aux réfugiés des régions anglophones, secouées par une crise depuis plus d’un an.

Au niveau de la coordination sur le terrain, les gouverneurs des régions concernées constituent les deux points focaux, tandis que les relais sur le terrain sont assurés par la Croix Rouge, l’Eglise catholique, l’Eglise protestante, l’armée et certaines mairies, les Gic, apprend-on.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut