Politique › Sécurité

Crise anglophone : mouvement d’humeur populaire contre des ambazoniens à Tole

Photo d'illustration

Les jeunes de la localité ont massivement manifesté leur indignation contre les exactions des combattants séparatistes dimanche.

Le village de Tole, dans la subdivision de Buea, région du Sud-Ouest, a été le théâtre d’un soulèvement populaire dimanche, 29 décembre. La population y a observé un mouvement d’humeur suite à l’enlèvement d’un vieil malade par des combattants séparatistes. Fort de ces évènements le captif a été remis en liberté.

Sur la toile, l’information est relayée par le compte Honneur et Fidelité, proche de l’armée camerounaise. Il y est fait mention d’un « ras-le-bol » général qui aurait conduit 150 jeunes de Tole à s’armer de gourdins et de machettes pour dévaster deux camps appartenant à des combattants ambazoniens. Aucun témoignage recueilli par Journalducameroun.com ne permet de confirmer cette thèse.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé