Société › Société

Crise anglophone : Ni John Fru Nji de nouveau kidnappé

John Fru Ndi (c) Droits réservés

Des individus armés non identifiés ont enlevé le chairman du SDF dans sa résidence à Bamenda, ce vendredi après-midi.

Ni John  Fru Ndi est en captivité. Il a été enlevé dans l’après-midi de vendredi dans son domicile de Ntarinton (Bamenda, région du Nord-Ouest) alors qu’il revenait de l’Hôpital de Bingo.

Selon les informations confirmées par diverses sources, dont des militants du Social Democratic Front (SDF), les individus se sont introduits dans le domicile du chairman où ils ont blessé d’une balle, le garde du corps de Ni John Fru Ndi.

C’est la deuxième fois en trois mois que Ni John Fru Ndi est kidnappé. Il a été pris en otage pour la première fois le 27 avril, à Kumbo, au cours d’un voyage pour assister aux obsèques d’un député de son parti politique. Il avait retrouvé la liberté moins de 24 heures plus tard, chargé de la mission de convaincre les représentants de son parti au Parlement de déposer leurs démissions.

Lire aussi : Crise anglophone : l’étrange demande des ravisseurs de Ni John Fru Ndi

John Fru Ndi ne portait aucun stigmate sur son corps. Aucune rançon n’avait non plus été payée, contrairement à l’exigence faite par les ravisseurs du jeune frère du Chairman, Kingsley Azeh Ndi, quelques jours avant.

Les mésaventures de Ni John  Fru Ndi ne cessent de se multiplier depuis la survenue de la crise anglophone en octobre 2016. Sa maison a été incendiée et sa sœur kidnappée.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé