Politique › Sécurité

Crise anglophone : un otage libéré dans un raid de l’armée

©Droits réservés

Les forces de défense camerounaises affirment avoir tué au moins cinq combattants séparatistes et libéré un otage lors d’un assaut mené dans un camp séparatiste à Tali, dans le département du Lebialem, région du Sud-Ouest du Cameroun.

Les forces de défense camerounaises ont déclaré qu’un raid a eu lieu aux premières heures du 15 août. Cette descente de l’armée s’est appuyée sur des renseignements faisant état de ce qu’une branche armée acquise à la cause de la sécession utilisait les locaux de l’école publique locale comme base pour contrôler un certain périmètre.

L’assaut, précédée d’une infiltration pédestre qui a duré deux heures, a laissé au moins cinq présumés séparatistes sur le carreau. Cinq d’entre eux ont été blessés. Un otage a été libéré.

Cette opération a permis de mettre la main sur des équipements suspects, notamment des armes et des munitions.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut