› Politique

Crise anglophone : Patrick Ekema souhaite l’arrestation des familles des activistes de la sécession

Patrick Ekema, maire de Buea. ©Droits réservés.

Le maire de la commune de Buea pense que cette disposition est un moyen de ramener la paix dans les régions anglophones.

Le maire de Buea s’est exprimé lors d’une émission spéciale diffusée sur Crtv Sud-Ouest. Il était sur les antennes pour annoncer l’attribution et la distribution du matériel scolaire aux élèves et étudiants de sa municipalité avant la rentrée scolaire.

« Une petite minorité ne peut pas établir des règles pour la majorité. Nous connaissons tous les familles de ces activistes auteurs de tous ces désastres », a déclaré Patrick Ekema.

Déplorant le fait qu’on ne peut pas les arrêter, il a ajouté : « Il est vrai qu’on ne peut pas mettre la main sur les activistes de la diaspora. Je connais par exemple mon ami Njie Makongho David qui fait partie de ceux qui commettent ces massacres».

Il a déploré les dégâts causés par « leur égoïsme », notamment les pertes en vies humaines de «plusieurs centaines de jeunes, de personnes âgées, de militaires et de personnes de tous horizons».

Patrick Ekema a également évoqué Tapang Ivo et Mark Bareta, et exhorté la population à « bien tenir leurs familles en captivité, ainsi ils vont se rétracter et la paix sera restaurée ».

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé