â€ș SociĂ©tĂ©

Crise anglophone : plusieurs morts dans les manifestations du 01er octobre

Une vue des manifestations du 22 septembre 2017 à Bamenda©Droits réservés

Une vingtaine de personnes auraient trouvĂ© la mort hier, au cours d’échauffourĂ©es avec la police ou l’armĂ©e. Aucun bilan officiel n’a encore Ă©tĂ© avancĂ© par les autoritĂ©s camerounaises.

Le dimanche 01er octobre 2017, les regards Ă©taient tournĂ©s vers les rĂ©gions anglophones. Les militants de la cause sĂ©paratiste avaient annoncĂ© la proclamation de l’indĂ©pendance du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun. Le gouvernement camerounais s’est assurĂ© que cela ne se produise pas, en mobilisant armĂ©e, police et gendarmerie et en instaurant des couvre-feux censĂ©s maintenir les populations chez-elles.

Seulement, dans plusieurs localitĂ©s des rĂ©gions du Nord-ouest et du Sud-ouest, des personnes sont descendues dans la rue pour dĂ©fier les autoritĂ©s. A Mutengene (Sud-ouest), par exemple, la police a essayĂ© de contenir les manifestants qui souhaitaient rallier, Ă  pied, la ville de Buea, Ă  environ 12 km de lĂ . D’aprĂšs une source locale, face au mur de la police, les manifestants ont empruntĂ© un chemin dĂ©tournĂ© pour se retrouver Ă  l’entrĂ©e de la ville de Buea. En mĂȘme temps, un autre foyer de tension se serait dĂ©clarĂ© Ă  Munya, autre quartier de la ville de Buea. DĂšs lors, les policiers auraient Ă©tĂ© confrontĂ©s Ă  deux fronts de contestation dans la capitale de la rĂ©gion du Sud-ouest. Les violences auraient causĂ© la mort d’au moins cinq manifestants. Des sources contradictoires parlent d’un seul mort.

Des affrontements ont Ă©galement Ă©tĂ© observĂ©s dans la ville de Kumba (rĂ©gion du Sud-ouest) le dimanche 01er octobre. Deux jeunes gens ont Ă©tĂ© tuĂ©s. L’un d’eux a Ă©tĂ© abattu alors qu’il tentait de remplacer le drapeau camerounais par celui de l’Etat imaginaire d’Ambazonie. L’autre ne serait qu’une victime collatĂ©rale. D’aprĂšs certaines informations, il se trouvait devant la porte de sa maison, Ă  observer la rue, quand il a Ă©tĂ© touchĂ© par une balle.


Dans la rĂ©gion du Nord-ouest, Ă   Kumbo (dĂ©partement du Bui), trois prisonniers ont Ă©tĂ© tuĂ©s au cours d’une tentative d’évasion massive, Ă  la suite d’un incendie qu’ils auraient eux-mĂȘmes provoquĂ©. Ils auraient essayĂ© de profiter de l’attention focalisĂ©e sur les manifestants qui bravaient le couvre-feu dehors. Dans d’autres localitĂ©s de la rĂ©gion du Nord-ouest, il y aurait Ă©galement eu des morts, notamment Ă  Ndop.

Certains parlent d’un bilan d’une vingtaine de morts dans les diffĂ©rentes localitĂ©s des rĂ©gions du Nord-ouest et du Sud-ouest, lors de la seule journĂ©e du dimanche 01er octobre 2017. La police a Ă©galement procĂ©dĂ© Ă  de nombreuses interpellations.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut