Politique › Sécurité

Crise anglophone : un policier décapité dans la localité de Wum

Charles Daouda de regrettée mémoire. (c) Droits réservés

La victime se nommait Charles Daouda. Il était à son poste dans un barrage routier lorsque des individus armés l’ont attaqué et tué.

Encore un élément des forces de l’ordre qui est pris pour cible par des combattants séparatistes dans les régions anglophones. Mercredi, Un policier engagé dans une opération à Wum (département de la Menchum, région du Nord-Ouest) a été tué puis décapité par des individus armés qui ont emporté sa tête.

La victime s’appelait Charles Daouda. Son assassinat survient alors qu’un regain de violence est observé dans les régions anglophones où des groupes armés tentent de fragiliser l’administration camerounaise dans l’espoir d’y former un Etat d’Ambazonie.

C’est dans cette logique que des individus armés ont pris d’assaut la ville de Bamenda. Ils y sont arrivés avec l’intention de contraindre les populations à cesser leurs activités. La réaction des forces de défense et de sécurité a été immédiate et des affrontements ont eu lieu toute la journée durant.

 

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé