› Société

Crise anglophone : quatre militaires tués au cours d’une attaque dans la région de l’Ouest

Des armes récupérées par les séparatistes (crédit photo, CNA)
Plusieurs autres blessés et des armes emportées dans lors de la prise d’assaut d’un poste de gendarmerie à Galim.

Dans la nuit du 29 au 30 avril 2021, un groupe armé a attaqué le poste de gendarmerie de Menfoung, dans l’arrondissement de Galim, région de l’Ouest. D’après des sources sécuritaires, il s’agissait d’une incursion punitive des « Marines de Bambalang », une milice active dans la région du Nord-ouest voisine pour libérer trois des leurs arrêtés par les forces gouvernementales.

D’après le gouverneur de la région de l’Ouest, rendu au chevet des blessés dans une formation hospitalière de Bafoussam, la capitale régionale, c’est à minuit que les insurgés ont pris d’assaut ce poste avancé de l’armée. Le bilan fourni par l’autorité administrative fait état de quatre militaires tués et un blessé grave.  Dans des vidéos postées sur les réseaux sociaux, les « Marines de Bambalang » ont présenté leurs trophées de guerre : armes et des tenues militaires pour l’essentiel.

Le 7 mars 2020 déjà, la milice sus-citée avait déjà attaqué la gendarmerie de Ngali. Quatre militaires avaient été tués ainsi que quatre civils selon un bilan officiel.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé