Politique › Judiciaire

Crise anglophone : reprise du procès leaders « ambazoniens « au Tribunal militaire  

Ayuk Tabe et ses avocats (c) Droits réservés

Julius Ayuk Tabe et neuf autres leaders sécessionnistes comparaissent devant le Tribunal militaire de Yaoundé ce lundi où ils répondent des actes de terrorisme.

Le procès des dix leaders « ambazoniens » reprend ce 19 août après plusieurs reports dus, entre autres, à des procédures engagées par la défense auprès des juridictions d’exception.

Cela était le cas à l’audience du 05 août dernier où le juge a prononcé un renvoi après la sortie des avocats de la bande à Ayuk Tabe. Ceux-ci avaient quitté la salle d’audience pour protester contre la décision de poursuivre l’examen du dossier alors même qu’une procédure est pendante devant la Cour d’appel du Centre. Ladite procédure porte sur la récusation des magistrats.

Julius Ayuk Tabe, Nfor Ngala Nfor, Tassang Wilfried Fombang, Henry Kimeng, Cornelius Njikimbi Kwanga, Fidelis Che, Che Augustine Awasum, Egbe Ogork, Eyambe Elias  et Shufai Blaise Sevidzem, sont jugés devant le Tribunal militaire pour terrorisme, apologie des actes de terrorisme, recrutement de personnes en vue de leur participation aux actes de terrorisme, financement de terrorisme, sécession, révolution, bandes armées, insurrection, hostilité contre  la patrie, atteinte à la sûreté de l’Etat, propagation de fausses nouvelles.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé