› Politique

Crise anglophone : échange de tirs à Mamfé

(C) Droits réservés

Des coups de feu auraient été entendus dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon des sources non officielles, des victimes auraient été enregistrées entre les belligérants.

Des coups de feu auraient été entendus dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2017 à Mamfé, département de la Manyu (région du Sud-Ouest du Cameroun). Les échanges de tirs auraient commencé peu avant minuit jeudi. Ils auraient opposé les forces de défense présentes dans la ville, à des individus armés non identifiés.

La BBC rapporte qu’il y a eu sept morts, dont un gendarme. La journaliste Mimi Mefo Takambou d’Equinoxe tĂ©lĂ©vision, affirme qu’un confrère a reçu une balle ce matin et a Ă©tĂ© conduit Ă  l’hĂ´pital.

Cette recrudescence des violences intervient alors que le ministre de la Défense est actuellement dans la région du Sud-Ouest où il a présidé la cérémonie d’hommage aux militaires et fonctionnaires de police, « morts sur le champ de bataille ». Joseph Beti Assomo a par ailleurs organisé une réunion de sécurité spéciale le jeudi 7 décembre dans la ville de Douala.


Le département de la Manyu en général, et la ville de Mamfé en particulier, sont devenus l’épicentre de la contestation anglophone. Les forces de défense et de sécurité camerounaises y ont perdu des hommes.

Apeurés, certains habitants ont quitté leurs villages pour se réfugier au Nigeria voisin.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut