› Société

Crise anglophone : un officier de police décapité dans le Nord-ouest

L'officier de police Paul Wana de son vivant.

La tête détachée du corps a été retrouvée dans une rue de la ville de Bamenda.

La tête, sans corps et mutilée, de l’officier de police NWANA PAUL VAWAHAT a été retrouvée ce 20 octobre 2019 à Bamenda, principale ville de la région du Nord-ouest du Cameroun.

L’officier de police était en service au commissariat de sécurité publique du 2e arrondissement de la ville de Bamenda. Il était originaire de l’arrondissement de Balikumbat, département du Ngoketunjia dans la région du Nord ouest

Selon des sources de sécurité, ce 20 octobre 2019, aux environs de 17h, deux individus à bord d’une moto, roulant à vive allure, ont lancé  un sac de marché au carrefour Ngeng à Bamenda. Une fois sur le bitume, le sac a révélé son contenu : une tête humaine à laquelle les deux yeux ont été arrachés et une carte nationale d’identité. Il avait été kidnappé en début d’après midi. Les soupçons sont tournés vers les combattants séparatistes, habitués de ces meurtres violents.

En effet, cette exécution intervient quelques semaines après la mise en scène de l’exécution de Florence Ayafor. Cette gardienne de prison avait été torturée puis décapitée par les séparatistes le 30 septembre dernier. Les agents de forces de sécurité sont la cible des combattants séparatistes.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé