Société › Société

Crise anglophone : villes mortes à Buea ce lundi

Photo d'illustration. (c) Droits réservés

Les activités économiques et sociales sont paralysées ce matin dans cette ville du Sud-Ouest. Aucune violence n’a encore été enregistrée.

La ville de Buea observe de nouveau une journée ville-morte. Depuis ce matin, aucun commerce, aucune entreprise n’a ouvert ses portes, par peur des représailles ou pour se conformer au mot d’ordre lancé par des membres de l’Ambazonie.

Lire aussi : Crise anglophone: la vo d’illustrationille de Buea paralysée par de nouvelles villes mortes

C’est la deuxième fois en l’espace d’une semaine que la ville est paralysée. Le 09 juillet dernier, une journée ville-morte avait eu lieu. Des scènes de violence avaient par ailleurs été notées dans certains quartiers. Des hommes armés avaient investi certaines rues pour dissuader les populations de se livrer à leurs activités. Les forces de défense et de sécurité avaient riposté et des affrontements avaient eu lieu.

 

 

À LA UNE
Retour en haut