Sport â€ș Football

Crise au Tkc : Onambélé Zibi abdique

Onambélé Zibi a remis les documents du club à Essomba Mani, son rival d'il y a quelques mois (à droite), le mercredi 14 juin 2017 à Yaoundé. ©Droits réservés

Le patriarche, en conflit depuis le dĂ©but de la saison avec Alphonse Essomba Mani au sujet de la prĂ©sidence du club de YaoundĂ©, a officiellement remis les clĂ©s de l’équipe mercredi.

La crise au Tonnere Kalara club (Tkc) est terminĂ©e. Du moins, en ce qui concerne les conflits de leadership opposant Emile OnambĂ©lĂ© Zibi Ă  Alphonse Essomba Mani. Depuis le dĂ©but de la saison, les deux hommes se disputaient la prĂ©sidence du Tkc. Ils sont allĂ©s jusqu’à former deux Ă©quipes pour disputer la Ligue 2. A plusieurs reprises, cette division a provoquĂ© des altercations, ce qui a eu pour consĂ©quence logique, des dĂ©cisions prĂ©fectorales interdisant aux deux factions de disputer des matchs dans certains dĂ©partements, notamment le Mfoundi ou encore le Nyong et So’o.

Depuis, les deux hommes ont visiblement dĂ©cidĂ© de prioriser les intĂ©rĂȘts de l’équipe. Ils l’ont fait savoir au cours d’une confĂ©rence de presse donnĂ©e mercredi Ă  YaoundĂ©. Pendant cette cĂ©rĂ©monie, Emile OnambĂ©lĂ© Zibi a remis les clĂ©s du club Ă  son rival d’il y a quelques mois, Alphonse Essomba Mani. Celui-ci sera accompagnĂ© dans sa mission, par SĂ©bastien Mengue comme manager gĂ©nĂ©ral et Martin Omgba Atangana comme directeur administratif. La nouvelle Ă©quipe dirigeante officielle devra remettre le club sur les rails. Le Tonnerre compte 02 matchs en retard, 09 points glanĂ©s en 15 rencontres.

Si OnambĂ©lĂ© Zibi promet de ne plus jamais prĂ©senter sa candidature Ă  la prĂ©sidence du club dont il a pris les rĂȘnes en 2008, il affirme qu’il restera prĂ©sent dans la gestion de l’Ă©quipe, en sa qualitĂ© de conseiller. « Ce n’est que le jour de ma mort que j’arrĂȘterai de m’intĂ©resser Ă  cette Ă©quipe »,  a affirmĂ© le patriarche.  On entendra donc sĂ»rement encore parler d’Emile OnambĂ©lĂ© Zibi


De son cĂŽtĂ©, Alphone Essomba Mani s’est exprimĂ© en ces termes : « Nous remercions le patriarche pour avoir compris qu’il Ă©tait temps de passer la main Ă  une jeune Ă©quipe avec comme principale mission, le maintien de l’équipe en Elite two. Ramener la paix et la sĂ©rĂ©nitĂ© et remporter la Coupe du Cameroun. Nous allons tenter d’atteindre ces objectifs du patriarche. Le maintien est encore possible car, nous avons des matchs en retard. Tonnerre de YaoundĂ© a mal dĂ©butĂ© la phase aller Ă  cause de l’instabilitĂ©. Maintenant que tout est rentrĂ© dans l’ordre, nous aurons de bons rĂ©sultats ».

 


 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut