Société › Société

Cybercriminalité: La police judiciaire a enregistré 244 plaintes entre avril 2011 et juin 2014

Les principales cibles sont, entre autres, les représentations diplomatiques au Cameroun et les hauts commis de l’Etat

La police judiciaire a reçu 244 plaintes entre avril 2011 et juin 2014, selon son directeur, le commissaire de divisionnaire Jacques Dili. «Les principales cibles sont les grandes chancelleries étrangères et camerounaises, les hommes d’affaires étrangers résidant au Cameroun ou en dehors, les hauts commis de l’Etat et les personnalités ressources de la République», explique le directeur de la Police judiciaire dans un entretien accordé à Cameroon Tribune ce jeudi.

Parmi les principaux modes opératoires qu’utilisent les arnaqueurs sur le web, figurent de «prétendues audiences accordées par le président de la République». En utilisant de faux documents frappés des entêtes de la présidence de la République, de faux numéros et des adresses piratées, les cybercriminels font miroiter des audiences avec le chef de l’Etat en extorquant des fonds en numéraires. «A côté de ceci, il faut également citer des prétendus contacts de partenariat d’affaires (achats d’objets d’art, de perroquets, de laine blanche de moutons, de semences rares)», indique-t-il.

M. Jacques Dili conseille à toute personne qui serait victime d’un acte des cybercriminels de ne pas hésiter à porter auprès de la police judiciaire. Par ailleurs, il conseille en premier ressort d’être « vigilants ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé