International › APA

Dakar et Nouakchott densifient leurs axes de coopération

La Mauritanie et le Sénégal ont signé, ce mardi à Nouakchott, plusieurs protocoles d’accords portant notamment sur les infrastructures et les télécommunications.Ces protocoles d’accords ont été paraphés dans le cadre de la visite officielle qu’effectue en Mauritanie, depuis hier lundi, le président sénégalais Macky Sall.

Les ententes entre Dakar et Nouakchott sont constituées d’un traité fixant le régime fiscal et douanier appliqué au projet de construction du pont de Rosso (enjambant le fleuve Sénégal qui sépare le Sénégal de la Mauritanie) et d’un accord dans les domaines des télécommunications, des technologies de l’information et de la communication mais aussi de la poste.

Les deux parties ont également signé un protocole d’accord dans le domaine de l’agriculture et un accord de coopération sur l’initiative « clean gas » (gaz propre en anglais) afin de limiter les émissions de carbone durant l’exploitation prochaine de cette ressource naturelle.

Par ailleurs, un accord technique de gestion de patrouilles et de manœuvres conjointes lie désormais les Marines mauritanienne et sénégalaise. Les deux pays limitrophes ont aussi convenu d’un avenant à leur protocole d’accord sur la pêche.

Lire aussi: Exploitation gazière : facteur de bon voisinage entre le Sénégal et la Mauritanie

 En présence des chefs d’Etat, les ministres des deux pays ont apposé leur signature à ces documents. Le président Macky Sall a mis à profit son séjour pour inviter les hommes d’affaires mauritaniens à s’intéresser davantage au Sénégal. Pour ce faire, il leur a conseillé d’explorer, avec leurs pairs sénégalais, les opportunités d’échanges commerciaux.

S’adressant à Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, le président du patronat mauritanien, M. Sall a indiqué que « les hommes d’affaires des deux pays doivent accompagner les efforts des pouvoirs publics visant plus de complémentarité et d’intégration économique ».

Le président sénégalais a donné des gages aux patronats des deux pays en soulignant que « les secteurs privés (de la Mauritanie et du Sénégal) seront les premiers bénéficiaires des projets entrepris dans le domaine du gaz ».

Découvert en 2015 par Kosmos Energy, le gisement de gaz Grand Tortue-Ahmeyin (GTA) est à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie. Sa capacité est estimée à 450 milliards de mètres cubes. La production de gaz naturel liquéfié devrait commercer en 2022.

Lire aussi : La visite de Macky Sall à Nouakchott vient « à point nommé » (économiste) 

Macky Sall et son homologue mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani ont eu un tête-à-tête, avant que la réunion ne soit élargie aux deux délégations. Ce cadre d’échanges a permis de passer en revue les différents domaines de la coopération sénégalo-mauritanienne.

Dakar et Nouakchott ont exprimé leur satisfaction pour les réalisations et réaffirmé leur volonté de poursuivre cette dynamique, notamment dans les secteurs de l’énergie, de la pêche et de la sécurité. Les deux présidents se disent satisfaits de « l’excellence des relations de fraternité, d’amitié et de bon voisinage qui lient les deux peuples ».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé