Culture › Musique

Daniel Baka, Guy Watson, Valsero, Dj Bobby et Dj Arafat ont «mis le feu» au palais des sports de Yaoundé

C’était le 29 juillet lors d’un concert musical organisé par le Georges 5, discothèque, en vue de son lancement live

Personne ne voulait manquer le spectacle, c’est ainsi qu’à 12h on pouvait apercevoir des fans à l’entrée du palais des sports en attendant que l’on ouvre la billetterie pour se procurer le ticket d’accès. La vente des billets était arrêtée à 21 heures. Bien que cela soit dit par les membres du comité d’organisation, les fans nombreux à l’extérieur étaient prêts à rester debout, l’essentiel pour eux étant de voir la guest star qui n’était autre que DJ Arafat. Créant un désordre, le comité d’organisation était obligé de laisser les gens entrer à leurs risques et périls. Une fois à l’intérieur, beaucoup poussaient un ouf de soulagement « Enfin je suis entré, depuis 19h que je suis dehors. Même si je reste debout il n’y a pas de problème l’essentiel pour moi c’est de voir le Yorobo » Confie Kévin ému et portant autour de son cou le drapeau de la Côte d’Ivoire montrant son attachement à l’artiste ivoirien. Dj Bobby ouvre la soirée, ensuite suivra Guy Watson (mignoncité), Daniel Baka (pinguiss), Tony Nobody et Valsero, ce dernier après sa prestation scénique a invité les jeunes à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales s’ils veulent que les choses changent mais surtout pour remplir leur devoir de citoyen. Cris, acclamations, sifflements, pleurs des fans lorsqu’a été annoncé la vedette Dj Arafat. Il a offert à ses fans un concert haut de gamme avec les pas de danses exécutés par lui et ses danseurs (ordinateur et bébé sans os).

Arafat DJ 3500 volts, Arafat Moinan, Yorobo 5500 volts, Apache 8500 volts, Sao Tao le dictateur, T1000, Commandant Zabra, Sangoku Super Saiyan, Commandant Koné Zabra / 100000 Volts tels sont les noms que l’on attribue à Ange Didier Houon alias Arafat Dj. Né 14 Octobre 1985, c’est un arrangeur, auteur-compositeur-interprète et chanteur ivoirien faisant de la musique du genre coupé-décalé. Arafat DJ, créateur du Kpangor, est le fils de l’artiste ivoirienne Tina Glamour et Houon Pierre par ailleurs le demi-frère du chanteur TV3 DJ. Dans les débuts du mouvement coupé décalé, le DJ officiant dans l’un des plus grands maquis abidjanais le « Shangaï » est repéré par le jeune producteur Roland le Benguiste qui l’emmène en studio. C’est ainsi qu’il sort une uvre discographique qui le révèle au grand public grâce au morceau « Hommage à Jonathan » en 2003 dont une partie du clip a été réalisée au Parc des Sports de Treichville avec la présence de Douk Saga et Mulukuku DJ. Très jeune, Didier Houon avait beaucoup d’amis Libanais à Abidjan, qui le surnommaient sans cesse Yasser Arafat du nom de l’ancien dirigeant du Fatah et de l’Organisation de libération de la Palestine. Il a décidé de faire de ce surnom son nom de scène. Fan de Yorobo, le footballeur Samuel Eto’o lui a offert une montre de 80 000 € et une voiture de marque BMW en Juillet 2009.

Dj Arafat sur scène au palais des sports de Yaoundé
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé