CultureCulture › Arts visuels

« Dans l’ombre d’une autre » Nouveau film camerounais de Francine Kemegni

Le long métrage a été présenté à la presse le 12 Février dernier au Centre Culturel Français de Yaoundé

Le cinéma Camerounais vient de s’enrichir d’un nouveau long métrage. « Dans l’ombre d’une autre », première uvre cinématographique de la jeune réalisatrice Francine Kemegni, a été présentée aux hommes des médias dans la salle des spectacles du Centre Culturel Français de Yaoundé en présence de nombreux cinéphiles de la capitale. Au cours de cette « projection presse », le public a eu des échanges avec l’équipe de production, et les différents acteurs présents dans la salle.
Le film a été tourné à Yaoundé. Ainsi peut -on y découvrir des rues de la capitale, des bars des avenues etc. Quant aux scènes du village, elles ont été tournées à Abom Ba’aba, une banlieue de Yaoundé avec en prélude les paysages des hauts plateaux de l’ouest Cameroun, pour resituer les cinéphiles dans le contexte culturel de l’histoire. « Dans l’ombre d’une autre » est un film thématiquement irreprochable. Face au choix de la vie qu’est le mariage, la divergence entre la modernité et la tradition met l’africain moderne dans un embarras dont l’issue varie d’une personne à une autre. La question du régime matrimonial qui ne se pose plus sous d’autres cieux est plus que jamais d’actualité. Pourquoi se marie t-on en Afrique ? A quoi sert -il à un homme stérile d’avoir plusieurs femmes ? Comment comprendre et tolérer l’infidelité ? Ce sont des questions existentielles que pose la réalisatrice dans ce film qui a bénéficié du soutien, du ministère de la culture et de l’asssociation « Les cléopâtres ».
« Dans l’ombre d’une autre » a été tourné par de jeunes comédiens tels que Stephane Tchonang, Monique Patouo, Joyce Ntalabe, Joseph Wamba Peka Moktoî, et quelques noms bien connus du public à l’instar de Josée Mado Ngah, Rigobert Tamwa (ESHU) et Grégoire Belibi. C’est une équipe jeune qui a donc uvré « presque de manière bénévole » pour la réalisation de ce premier long métrage de Francine Kemegni.
Née en 1971 à Yaoundé, Francine Kemegni est une réalisatrice auto didacte qui fait son apprentissage sur le tas. Ayant abandonné ses études universitaires en mathématiques en 1993, pour s’interresser au cinema, elle suit des formations en montage numérique et en écriture scénaristique. Elle a côtoyé plusieurs réalisateurs camerounais et compte à son actifs deux courts métrages. « Dans l’ombre d’une autre » son premier long métrage sera présent au prochain Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) du 28 févier au 07 mars 2009. Malheureusement, avec la femeture des salles de cinéma au Cameroun, de nombreux cinéphiles ne pourront pas facilement regarder ce film qui, pourtant, est riche en enseignents.

L’affiche du film de Francine Kemegni
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut