› Eco et Business

D’après la DG de l’API, le Palais des congrès n’est pas approprié pour Promote

La directrice générale de l’Agence de promotion des investissements, Marthe Angéline Minja, souhaite que le Cameroun puisse se doter d’un véritable parc d’expositions

Le Cameroun devrait avoir un parc d’expositions pour l’organisation d’un certain nombre de manifestations d’envergure comme le Salon international de l’entreprise, de la PME et du partenariat (Promote), estime la directrice générale de l’Agence de promotion des investissements (API), Marthe Angeline Minja.

«Il est temps qu’on pense à construire un parc des expositions au Cameroun. Ça permettrait une visibilité permanente de nos entreprises, ça mettrait beaucoup plus en valeur le savoir-faire de nos PME. Un parc d’exposition permanent aiderait à mieux rentabiliser un événement comme celui-ci», estime-t-elle, dans la presse publique de ce lundi.

L’édition 2014 de Promote a été clôturée hier, dimanche 14 décembre au Palais des congrès de Yaoundé, site sur lequel il est organisé depuis 2002, date de son lancement. Le site, situé sur un mont, «n’est pas approprié», fait-elle remarquer.

Marthe Angeline Minja se félicite néanmoins des retombées du partenariat établi entre l’agence de promotion des investissements (API) et la Fondation Inter Progress, organisatrice de l’événement lors de la cinquième édition de Promote qui vient de s’achever: «Le bilan est positif à plus d’un titre: 749 rencontres B2B organisées, 6 apéros thématiques très courus et 1400 demandes de rendez-vous enregistrées. Ces chiffres sont très parlants. C’est-dire que le gouvernement devrait pérenniser ce genre d’événement, recommande-t-elle.

L’API est une structure étatique qui a pour mission, en liaison avec les administrations et organismes publics et privés concernés, de contribuer à l’élaboration et à la mise en uvre de la politique du gouvernement dans le domaine de la promotion des investissements au Cameroun.

Côté organisation du Salon de l’entreprise de Yaoundé, Promote 2014 aurait drainé plus de visiteurs que lors des précédentes éditions. «En termes de bilan, on peut déjà dire qu’on dépassera sensiblement la fréquentation de Promote 2011. C’est une tendance, nous n’avons pas encore toutes les données», explique Pierre Zumbach, le président de la Fondation Inter-Progress.

En 2011, lors de la quatrième édition, Promote avait enregistré la participation de 1205 exposants dont 840 du Cameroun et 365 d’autres pays. Côté visiteurs sur le long de l’événement, Promote 2011 avait enregistré 127.500 personnes.

Après février 2017, date à laquelle se tiendra la sixième édition, Promote deviendra un événement biennal au lieu de se tenir chaque trois ans et il aura lieu au mois de février, contrairement aux autres éditions tenues en décembre.

le Palais des congrès « n’est pas approprié » pour Promote, estime Marthe Angéline Minja
econuma.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé