› Eco et Business

Davoc 2010, c’est terminé!

Le forum des compétences de la diaspora camerounaise s’est achevé le 8 mai en Allemagne, ouvrant la voie à la la réalisation des projets

Ils étaient nombreux, venus essentiellement de toutes les villes d’Allemagne, mais aussi de France, d’Italie, du Luxembourg, de Suisse, de Belgique, des Etats Unis et des Emirats arabes pour participer à ce forum qui progressivement s’impose comme la grande rencontre des associations et porteurs de projets pour le développement du Cameroun. Pendant trois jours, les participants dans un esprit très studieux ont associé conférences en salle plénière, travaux en ateliers et présentation des projets en public. Une délégation venue du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, partenaire de l’évènement depuis sa naissance, était à Bonn, conduite par le secrétaire général de ce département ministériel Mme Suzanne Ebelle. Ajouté à cette présence, celle de l’ambassadeur du Cameroun en Allemagne Jean Marc Mpay, l’évènement qui avait pris ses quartiers dans un des grands centres de conférences de l’ancienne capitale Bonn a eu des allures de foire aux bonnes affaires.

L’essentiel des communications ont porté sur l’investissement au Cameroun, l’épargne de la diaspora au service du Cameroun, les pôles d’excellence universitaires servant de tremplin à l’entrepreneuriat, l’innovation technologique et ses différentes possibilités de déclinaisons écologiques, économiques, éducatives. A coté de ces communications ont eu lieu des travaux en atelier autour de 6 grands axes : Financement des projets d’investissements avec les partenaires du secteur national et international, Investissement et entrepreneuriat dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, dans le domaine de l’énergie, dans le domaine de la santé et de l’emploi, dans le domaine de l’agriculture et de l’industrie de transformation des matières premières et dans le domaine de l’immobilier. Tous ces ateliers ont permis à des porteurs de projets – nombreux – de présenter leurs propositions et de bénéficier d’une séance de critique et de propositions en terme de développement ou de mise à disposition d’une expertise différente pour aider à la réalisation du projet.

Brice Moussong de Casa-net, Suzanne Ebelle du ministère de l’emploi, Se Jean Marc Mpay, ambassadeur du Cameroun et Jérôme Monteu, président du Comité d’organisation
Journalducameroun.com)/n

L’ambassade du Cameroun en Allemagne, dont le locataire actuel, Jean Marc Mpay est très apprécié par la diaspora, a permis la mise en place de nombre de ces projets et surtout la recherche des partenaires tant en Allemagne qu’au Cameroun et parfois au-delà. C’est donc grâce à l’appui de l’ambassade que la Cameroon technologies Network a vu le jour. Créé par Le Dr Pierre Bisseck, le Dr Alain Pfouga et Hamadou Zourmba, cette SARL a lancé un projet pilote de e-embassy afin de proposer un ensemble de services en ligne aux Camerounais et leur éviter d’avoir parfois à voyager pour se rendre dans la ville de résidence de l’ambassadeur pour des services consulaires. Autre projet mis en place et soutenu par l’ambassade, le Cadidec (Cameroon, diaspora development Club) qui est un club d’investissement avec en projet de réunir en son sein la majorité des Camerounais vivant en Allemagne. A coté de ces principaux projets portés par l’ambassade, de nombreux autres existent : l’annuaire électronique des compétences de la diaspora, le projet d’énergie renouvelable déjà en test dans un village du littoral et porté par paul Ngwé Mbeleg, le projet de bioénergie obtenu par méthanisation des ordures ménagers organiques porté par Alain Guy Bellhomo, le projet de coopérative agricole et avicole monté par un Camerounais vivant en Italie Stanislas Talontsi, le projet de e-learning d’Eric Tambo Gankam ou d’insertion des ordinateurs dans les écoles secondaires de Che Mofor. La liste est longue.

Les invités, pendant les travaux
Journalducameroun.com)/n

Proposé dès 2007 à Génève par des Camerounais y vivant, le Draw of vision of Cameroon en entrant dans sa 3e année d’existence devient un rendez-vous à coté de nombreux autres que comptent la diaspora Camerounaise dans le monde. Et notamment en Allemagne où deux autres grands rendez-vous réguliers sont devenus populaires : Il s’agit de la rencontre du VKII, l’association des ingénieurs et informaticiens d’Allemagne ou encore le Challenge camerounais qui cette année, attend 6000 Camerounais à Darmstadt. L’idée de cette rencontre est née à l’occasion du 7e salon EMA invest sur la finance africaine (à Génève). L’association des étudiants camerounais de Génève interpelle alors la délégation camerounaise, conduite par Inoni Ephraim premier ministre, sur la nécessité de mettre en lumière les actions des compétences de la diaspora. 2 ans plus tard, en 2008, aura lieu le premier davoc. Le 24 juiller 2008 à la fin de ce premier forum, sera créé le réseau Casa-net (Cameroonians Skills Abroad Network), regroupement des associations de la diaspora et garant de l’esprit du forum Davoc. Réseau qui compte aujourd’hui une vingtaine d’associations membres.

Pour l’année 2011, le davoc retournera sur sa terre de création et surtout, la dynamique impulsée en Allemagne devra obliger à garder la barre haute, à défaut de la mettre plus haute !

la société allemande Sap, partenaire, présente les alliances possibles
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé