› Eco et Business

Davoc2012: «Nous pensons que la diaspora camerounaise peut s’impliquer davantage»

Après le lancement de la 5e édition du Davoc à Genève, Zacharie Perevet, Minefop, parle de l’appropriation du Document de Stratégie par les camerounais de la diaspora

Quel est le sens de votre participation à cette 5e édition du Davoc?
Je suis heureux d’être ici à Genève. D’autant plus que c’est dans cette ville qu’ont été lancées les activités du Davoc, en 2008. Le ministère de la formation professionnelle est heureux d’être parrain de cette initiative. Nous sommes très heureux de voir que la structure est en train de se consolider et de se développer. Nous sommes très heureux d’être là parce que je vois, malgré les difficultés, nos compatriotes de la diaspora continuer à croire en leur pays et ça nous donne le courage de venir. Nous souhaitons qu’ils poursuivent sur ce chemin, difficile mais encourageant pour le pays qu’est le Cameroun. Nous pensons que c’est une activité bienvenue pour notre gouvernement.

Sur le plan institutionnel, est ce qu’il y a un mécanisme de coopération réel avec cette diaspora?
Cette structure institutionnelle est en train de se consolider. Ce que nous faisons déjà au niveau du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle constitue un élément. Au niveau du ministère des relations extérieures, il y a des structures qui s’occupent aussi de la diaspora. Donc nous pensons que c’est quelque chose qu’il faut consolider et je ne peux que redire ce que le chef de l’Etat à promis aux compatriotes de la diaspora : Le Cameroun a besoin de cette diaspora pour évoluer.

Vos services ont élaboré un document sur les attentes du Cameroun vis-à-vis de la diaspora concernant le Document de Stratégie pour la croissance et l’emploi. Brièvement, quels sont les secteurs prioritaires?
Les secteurs prioritaires sont l’exploitation de notre sous sol, le développement de l’énergie, l’agriculture et les infrastructures. Donc ce sont les principaux projets à mettre en place et en uvre au Cameroun. Il y a déjà des grands projets qui commencent à être mis en oeuvre. Nous pensons que la diaspora peut s’impliquer davantage. Elle est déjà là, mais nous voulons quelle s’implique davantage.

Zacharie Perevet, ministre camerounais de l’emploi et de la formation professionnelle
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé