Société › Société

De la viande dans des produits pasteurisés : le Cameroun n’est pas épargné

(c) Droits réservés

Des yaourts, des bonbons et des chocolats contenant du porc, du bœuf et des insectes, les rayons de supermarchés sont remplis de tels produits.

De la viande animale cachée dans certains chocolats, bonbons, yaourts et desserts, l’information a été portée à l’attention de l’opinion publique en France en fin de semaine dernière grâce à l’Ong Foodwatch. Un scandale qui touche une dizaine de marques françaises dont certaines se retrouvent dans les grandes surfaces au Cameroun.

Il s’agit notamment des yaourts panier de Yoplait, des viennois chocolat de Nestlé, de la Glace façon glacier fraise et meringues de Carte d’or, de l’Orangina rouge, des Chamallows de Haribo,

Dans le détail, il est reproché à leurs fabricants de tenter de cacher la présence de résidus issus d’animaux dans leurs produits, au mépris même des habitudes alimentaires et de la santé des consommateurs. Obligés de présenter la liste des composants, ceux-ci utilisent des noms scientifiques que le consommateur ignore. Carmin (pigment rouge extrait d’un insecte, la cochenille), shellac (texture issue de la sécrétion d’un insecte), gélatine (pour ce cas, elle est obtenue à base de porc ou de boeuf), en sont quelques-uns.

Journalducameroun.com a aussi dénombré diverses variétés de marchandises contenant entre autres de la gélatine de porc, avec  une mention sur l’étiquette : la meglissime et des Doodingues (bonbons) de Casino, le dentifrice Haleine pure de Signal et les Soin blancheur, fraîcheur et Soin global + blancheur de Sanogyl…

La vérification sur des produits locaux s’est toutefois avérée difficile dans la mesure où la liste des composants n’est pas toujours indiquée. Cela, au mépris de la législation en vigueur au Cameroun.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut