Dossiers › Focus

De nouveaux responsables installés à l’université de Dschang

Le Recteur, le Pr Anaclet Fomethe, a procédé, le 06 janvier 2015, à l’installation officielle des 39 personnalités

Le nouveau doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’université de Dschang, le Pr Maurice Tsalefac, a été officiellement installé dans ses fonctions le 06 janvier 2015, à l’amphi 600 du campus principal de cette institution. Son installation a été couplée à celle de 38 autres responsables, nommés au sein de l’administration centrale et dans les établissements de cette université, à la faveur d’un arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur daté du 16 décembre 2015. C’est le Recteur, le Pr Anaclet Fomethe, qui a présidé cette cérémonie officielle.

Dans son discours d’installation, le patron de l’UDS a salué la collaboration du Pr Tsalefac avec son prédécesseur, le Pr Charles Robert Dimi. Vice-Doyen en charge de la Programmation et du suivi des activités académiques depuis 2010 au sein de la même faculté, le nouveau Doyen est un homme pétri d’expérience. Né en 1957 à Bafou, il est professeur titulaire de classe exceptionnelle depuis 2007. Spécialiste de climatologie, il déjà dirigé quinze thèses de doctorat soutenues à l’université de Yaoundé I et à l’étranger et rédigé ou co-rédigé une demi-dizaine d’ouvrages. Il accompagne depuis plusieurs années, la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, en tant qu’expert, dans différentes négociations sur les questions de changement climatique et développement durable.

Missions
De façon prioritaire, a affirmé le Recteur, le Doyen de la FLSH, devra «améliorer la gouvernance académique avec à titre principal : le respect de son cahier des charges, respect des calendriers académiques, délivrance systématique des relevés de notes, attestations de diplômes, examen approfondi des requêtes des étudiants, systématisation des jurys de diplômes. Ensuite, il y a la surveillance de tous les instants de l’unité de formation doctorale Lettres et sciences sociales dont vous avez statutairement la charge. Vous mettrez un accent sur les Masters recherche en général, les Masters professionnels de manière spécifique et les coordinateurs de masters, sans complaisance. Vous mutualiserez les moyens, humains d’abord, matériels et financiers ensuite. Les formations professionnelles, les voyages d’études et les descentes sur le terrain devront retenir votre attention. Enfin, il y a la gouvernance sociale faite de dialogue et de convocation de la nécessaire gestion participative».

L’installation des autres responsables nommés par arrêté du ministre de l’Enseignement supérieur a suivi. Quelques traits marquent ce groupe. Il y a d’abord la promotion ou le maintien de huit femmes à des postes importants. Marcel Pauline Ngah, épouse Kwamen Wandji, professeur certifiée d’éducation physique et sportive, entraîneuse de handball, en service à l’université de Dschang depuis 2008, hérite du très stratégique service des sports, à la division des affaires sportives et associatives. Rachel Awum Nkei, épouse Sonkin prend la tête du service de la coopération extra-africaine. Ses capacités de leadership dans les associations féminines au sein de l’université de Dschang et du Social Democratic Front ont été remarquées. Titulaire d’un diplôme d’études approfondies en littérature africaine, elle était précédemment chef de service de l’administration générale et du personnel au sein de la Faculté des Sciences juridiques. Elle remplace à son nouveau poste le Dr Sylvie Youmsi Ngnokam, épouse Wansi, promue Vice-doyenne chargée de la recherche et de la coopération à la Faculté des Sciences. Quant au Pr Anyangwe Florence Angabe, épouse Fonteh, elle occupe désormais les fonctions de chef de département de productions animales à la Faculté d’Agronomie et des Sciences agricoles, un département productif.

Le Recteur félicite le nouveau Doyen de la FLSH
Journalducameroun.com / Hindrich Assongo)/n

Langues étrangères appliquées
Un autre fait marquant est l’arrivée de nouvelles personnes au sein de départements importants de la Faculté des Lettres et Sciences humaines. Au département de Langues étrangères appliquées, lequel compte six filières, c’est le germaniste Pr Albert Gouaffo qui prend les manettes. L’épistémologue Pr Jacques Chatue s’occupera du département de Philosophie-Socilogie-Psychologie. Il remplace le Pr Charles Robert Dimi dont il fût l’élève à l’Ecole normale supérieure de l’université de Yaoundé I, il y a une trentaine d’années.
Il y a également la création du département de Génie thermique à l’Institut universitaire des Technologies Fotso Victor de Bandjoun. Il sera géré par le Pr Ghislain Tchuen, spécialiste de mécanique-énergétique. Il y a enfin, la nomination de Théodore Moluh, ingénieur architecte, comme délégué dans les fonctions de chef de de chef de département d’architecture et art de l’ingénieur à l’Institut des beaux arts de Foumban. Cet ancien président de l’ordre des architectes du Cameroun né en 1950, qui n’est pas du corps de l’enseignement supérieur.

Comme missions, le Recteur a chargé ces responsables de «donner un coup d’accélérateur à l’implémentation du système LMD et du budget programme. Cela signifie : être attentif aux besoins des étudiants qui sont notre raison d’être ici, veiller au respect des règles du management administratif et financier qui participent de l’assurance-qualité de notre institution. Vous devez vous approprier les cinq concepts clés du rayonnement de l’université de Dschang: la responsabilité, le respect, l’excellence, la qualité et l’innovation. Vous n’avez pas le droit à l’erreur. Avant de poser un acte dans vos fonctions, demandez-vous toujours en quoi cet acte vous rapproche ou vous éloigne de nos concepts-clés, mais aussi de la réglementation en vigueur.»

Enfin, le Recteur a remercié, au nom de la communauté universitaire, les huit personnalités appelées à faire valoir leurs droits à la retraite, pour ce qu’ils auront fait pour l’université de Dschang. Ces personnes ont reçu, chacune, des cadeaux. Le Pr Dimi, ex-doyen de la FLSH, a eu droit à des ovations particulières. Le Pr Jean-Louis Dongmo, recteur honoraire de l’université de Dschang et le Dr Bernard Momo, coordinateur du programme national de gouvernance, ont assisté à cette cérémonie d’installation.

Article lié: Dschang: Des responsables très attendus dans leurs nouvelles fonctions.

Les récipiendaires
Journalducameroun.com / Hindrich Assongo)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé