Société › Kiosque

Débâcle des lions au brésil: le rapport de Philémon Yang livre ses premiers secrets

Selon certaines indiscrétions, le sélectionneur national Volker Finke aurait accusé Samuel Eto’o et le ministre des Sports Adoum Garoua d’avoir fait pression sur lui

Il y a plus d’un mois, le chef de l’Etat Paul Biya avait prescrit au premier ministre, chef du Gouvernement, une enquête sur la prestation peu glorieuse des Lions Indomptables du Cameroun au Mondial Brésil 2014. Il s’agissait de mener des investigations profondes pour savoir exactement ce qui s’est réellement passé pour que le Cameroun vole aussi bas (32e sur 32 équipes, champion des faits divers avec les cas Alexandre Song, Assou Ekotto, Benjamin Moukandjo.). Il s’agit également de formuler des propositions concrètes en vue d’une restructuration profonde du football camerounais.

A cet effet, la commission d’investigation mise sur pied par le PM était pilotée par Louis Paul Motaze, SG des services du PM, avec comme membres, plusieurs cadres de la primature, de la police et de la gendarmerie nationale. A travers une méthodologie bien huilée, les enquêteurs ont auditionné tour à tour des cadres du Minsep, de la Fecafoot et du Comité de normalisation qui avaient effectué le déplacement vers le Brésil. Certaines sources indiquent que plusieurs personnalités de la société civile sont également passées devant la commission d’enquête, y compris des entraîneurs, des arbitres, des présidents de club et des observateurs avertis du football camerounais. Dans la tanière des Lions Indomptables du Cameroun, plusieurs joueurs et membres du staff technique ont été entendus par la commission d’enquête. Selon certaines indiscrétions, le sélectionneur national Volker Finke aurait accusé Samuel Eto’o et le ministre des Sports Adoum Garoua d’avoir fait pression sur lui pour la sélection de certains joueurs malades.

Autre indiscrétion, Rigobert Song Bahanag, le Team manager des Lions Indomptables du Cameroun et Jacques Songo’o, l’entraîneur des gardiens de buts, auraient instauré le marchandage des places dans la tanière. On se souvient d’ailleurs à ce propos de la sortie fracassante de Jean Armel Kana Biyick à la suite de la publication de la liste des 23 joueurs par Volker Finke, peu avant le début de la Coupe du Monde. En terme de propositions, le rapport du PM aurait insisté sur la nomination d’un ancien Lion Indomptable à la tête de la sélection nationale. Les noms de Patrick Mboma, François Omam Biyick et Joseph Antoine Bell figuraient dans ce rapport d’enquête. Ce qui ne semble pas ébranler Volker Finke dont le contrat s’achève en Juin 2015. Le technicien allemand a même déjà mis sur pied un programme de travail concernant les qualifications à la Can 2015 qui commencent le 6 septembre prochain avec le match RD Congo†Cameroun à Kinshasa. L’équipe nationale des Nsimba connait déjà son nouveau sélectionneur en la personne du franco†congolais Florent Ibengue, actuel manager de l’AS Vita club.

Tous les regards sont désormais tournés vers le chef de l’Etat, premier sportif camerounais. Ses décisions ne devront pas seulement concerner les Lions Indomptables du Cameroun. Car le football camerounais est un grand malade. Des amateurs aux professionnels en passant par les différents corps de métier, la situation est très grave; le football féminin, le beach soccer et Futsal n’ont pas de compétitions dignes de ce nom. Le football jeune est complètement abandonné. Ce qui n’augure pas un avenir meilleur pour le Cameroun dont le dernier trophée continental date de 12 ans.

Joseph Owona et Adoum Garoua, parmi les personnalités incriminées par le rapport Yang
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé