Sport › Football

Débacle des Lions: Volker Finke appelé à démissionner

Lors de la conférence de presse d’après match accordée par le sélectionneur du Cameroun suite à la défaite face à la Croatie (0-4), le coach allemand a été interrogé sur la date de son départ

Le Cameroun est sorti de la Coupe du monde 2014 hier face à la Croatie (0-4) après deux matches joués, deux défaites, six buts encaissés. En conférence de presse le 18 juin à Manaus au Brésil, les journalistes ont employé tous les termes pour qualifier cette sortie de la Coupe du monde : «désolation» ; «déception» ; «honte», après l’échauffourée entre Benoit Assou Ekotto et Benjamin Moukandjo devant trois milliards de téléspectateurs. « Est-ce que vous ne pensez pas qu’il y a là une obligation de votre part de tirer les conséquences. Il y a eu une mauvaise tenue de vestiaires, qu’est-ce que vous dites ?» a questionné un journaliste. «Vous avez raison», a répondu Volker Finke d’emblée avant de poursuivre : «Un comportement comme ça c’est vraiment dégoutant. [.] Avec un résultat comme ça c’est la honte pour le Cameroun. Je comprends»

Un autre journaliste camerounais travaillant pour un site spécialisé s’est voulu plus direct : «Coach, vous semblez vous satisfaire de la défaite des Lions parce que vous nous dites à chaque fois : « Il y a des bonnes choses à tirer de ça. » Mais le constat est clair c’est qu’on est éliminé du mondial. On a zéro point, six buts encaissés. Vous avez décidé de mourir avec vos convictions [.] Après il faut assumer. Quand on finit un match comme ça, le Cameroun est éliminé. Qu’est-ce que vous dites ? Prenez vos responsabilités. Vous démissionnez quand ? C’est aujourd’hui ou après le match contre le Brésil ? Qu’est-ce qu’on doit dire aux Camerounais ?» Là encore le coach des Lions indomptables a demandé d’«attendre un peu. Il faut faire une analyse et après on va voir. [.] Il faut calmer une situation comme ça.»

En voulant découdre avec Volker Finke, un autre intervenant lui a demandé s’il comptait rentrer au Cameroun puisqu’il a reçu le drapeau national des mains du Premier ministre (le 07 juin 2014 au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, ndlr) ou faire comme son l’un de ses prédécesseurs. Le Français Paul Le Guen avait en effet décidé de s’arrêter à l’aéroport après la sortie du Cameroun au Mondial sud-africain en 2010. Acculé, Volker Finke a dit prendre le temps de la réflexion avant une éventuelle décision.

Le sélectionneur du Cameroun demande de « calmer la situation »
AFP)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé